Archive | Nos conseils RSS feed for this section

Quels financements pour vos vacances accessibles ?

24 Mar

A l’heure où le printemps est désormais bien installé, vous rêvez peut-être de vous évader en famille ou entre amis pour prendre du bon temps et profiter d’un nouvel environnement. Les vacances, ce n’est pas réservé qu’aux personnes valides ! Seul problème, vos moyens peut-être un peu limités et les surcoûts engendrés par le handicap rendent les escapades bien trop onéreuses pour votre budget. Alors n’ayez pas peur, essayez de faire financer une partie de vos vacances accessibles !

Toquez aux portes de votre MDPH et des associations, qui ne tente rien…

Partir en vacances quand on est en situation de handicap est rarement simple. Quel que soit le handicap, il faut prévoir des logements adaptés, un transport accessible, des activités qui le sont également et parfois un accompagnement humain pour soulager les proches qui ont aussi besoin de repos. Toutes ces prestations et adaptations ont évidemment un coût, que toutes les familles ne peuvent pas supporter.
Alors comment faire pour s’offrir un moment d’évasion quand les moyens sont limités ?

Dans la vie et d’une manière générale, il ne faut pas hésiter à solliciter les aides quand nous y avons droit. Cet adage est d’autant plus vrai pour les personnes handicapées, qui ont des besoins très importants en aides techniques et humaines. Alors puisqu’il existe des possibilités de financement, même pour les vacances, il faut enfoncer les portes !

Le financement des vacances est parfois possible...

Chez Handynamic, nous proposons la location de voitures pour personnes handicapées, qui permet tous les ans à de nombreuses familles de partir en vacances. Et figurez-vous qu’il est arrivé plusieurs fois que la MDPH financent une partie de la location. Comment ça ? Autant vous le dire toute de suite, ces aides aux vacances sont plutôt rares. Il faut solliciter la MDPH dont vous dépendez très en avance, et prouver que votre handicap ou celui de votre proche engendre un surcoût réel et justifié. Dans le cas d’une location de voiture aménagée, voire même d’un camping-car accessible en fauteuil roulant, il suffit de comparer les prix avec la location de véhicules plus classiques. La MDPH peut alors prendre en charge ce fameux surcoût.

Mais puisque cette aide d’état ne suffit pas toujours, n’hésitez pas à taper à d’autres portes. L’ANCV qui édite les fameux chèques vacances a pour objectif de financer les vacances et loisirs des personnes ayant des moyens limités. Pourquoi ne pas solliciter une aide ?

Louez un camping-car accessible pour vos vacances !

Dans le même esprit, de nombreuses associations prêtent du matériel ou proposent un accompagnement bénévole pour des vacances en famille ou entre amis réussies. Difficile de vous dresser un état des lieux dans le domaine, il faut faire des demandes en espérant qu’on vous réponde rapidement.

Dans tous les cas, sachez que ces aides existent et que vous y avez droit. Ouvrez des dossiers bien en avance et sonnez à toutes les portes, qui ne tente rien n’a rien !

Article inspiré par une récente publication du magazine Déclic.

Personnalisez votre voiture accessible avec Handynamic !

18 Nov

Pour une personne à mobilité réduite, retrouver un peu de liberté avec une voiture accessible est souvent une délivrance. Années après années, nous avons la chance chez Handynamic de voir nos clients repartir avec le sourire, et même parfois avec des larmes de bonheur ! C’est la richesse de notre métier, ce qui nous fait avancer chaque jour… Mais au fait, qu’est-ce qui compose vraiment une voiture accessible ? Un décaissement, une rampe, un système d’arrimage et c’est tout ? Pas vraiment…

Des options astucieuses pour répondre encore mieux à vos besoins

C’est vrai, quand vous contactez Handynamic, votre besoin primaire est de vous déplacer ou de permettre à un membre de votre entourage de se déplacer facilement. Voyager directement dans son fauteuil roulant permet d’éviter les transferts, ces moments délicats qui prennent du temps, de l’énergie et qui sont parfois risqués.
Alors évidemment, la découverte des voitures accessibles en fauteuil roulant ouvre un véritable espoir dans votre esprit. Vous retrouvez l’envie de voyager, de sortir de chez vous, de vous offrir des moments que vous vous interdisiez depuis des mois ou des années. Est-ce pour autant que vous devez vous limiter aux fonctions de base d’une voiture aménagée handicap, à savoir permettre de voyager en fauteuil roulant en toute sécurité ?

A l’instar des voitures « classiques », nos voitures adaptées peuvent recevoir des options toutes plus astucieuses les unes que les autres, afin d’adapter plus finement votre nouvelle voiture à vos besoins. Que peut-on vraiment ajouter d’utile dans une voiture accessible ?

Commençons par penser un peu aux accompagnants. Si ces derniers gagnent déjà du temps et de l’énergie grâce aux fonctions de base d’une voiture aménagée, on peut faire encore mieux. Car relever une rampe d’accès aussi légère soit-elle ou pousser un passager à l’intérieur de la voiture peuvent poser quelques problèmes aux accompagnants eux-mêmes un peu fragiles. Si ces gestes paraissent anodins pour une personne en pleine santé, ils deviennent plus éprouvants quand on souffre du dos ou des genoux.
Alors puisque nous n’acceptons pas la fatalité, nous pouvons ajouter dans vos voitures une poignée de relevage de rampe ou encore un Hook-i-treuil 3 en 1.

Le hook-i-treuil 3 en 1 et la poignée de relevage soulagent les accompagnants

Si vous êtes de nature prudente et prévoyante, d’autres options devraient vous rassurer. Même si les routes françaises sont globalement bien entretenues, vous savez bien que vous n’êtes jamais à l’abri d’une crevaison. Malheureusement, les voitures aménagées équipées d’un décaissement de la partie arrière ne peuvent plus transporter leur roue de secours dans leur logement d’origine. Vous n’envisagez pas de faire appel à un dépanneur ou de regonfler avec une simple bombe anti crevaison. Pas de panique, nous avons prévu sur la quasi totalité de nos modèles des supports de roue de secours pour que vous rouliez plus sereinement…
Et quand vous reculez, avec votre passager en situation de handicap qui bouche votre champ de vision vers l’arrière, comment faire pour éviter les plots en béton et poteaux qui fleurissent dans nos villes et sur les parking de supermarché ? Avec une caméra de recul incroyablement intégrée dans le rétroviseur central bien sûr !

Support de roue de secours et caméra de recul, des options qui rassurent

Ces 4 options ne sont que quelques exemples parmi les innombrables possibilités de personnalisation de nos voitures aménagées. Nous en imaginons et créons de nouvelles chaque année en écoutant vos besoins et vos propositions. N’hésitez pas à en parler à votre contact Handynamic au moment d’évoquer votre projet d’achat d’une voiture accessible…

Quels équipements la règlementation impose-t-elle aux professionnels ?

25 Mar

Depuis de nombreuses années, l’aménagement des voitures à destination des personnes à mobilité réduite est soumis à une règlementation à la fois française et européenne. Et depuis le 1er juillet 2014, cette règlementation s’est considérablement renforcée en visant particulièrement les professionnels qui transportent des personnes à mobilité réduite dans leurs véhicules. Revue des équipements obligatoires…

Plus de sécurité…

Pour pouvoir rouler en France et en Europe, toutes les voitures doivent être homologuées selon les règles en vigueur. Les voitures équipées pour transporter des passagers qui voyagent en fauteuil roulant font l’objet d’une règlementation spécifique, qui a pour principal objectif que chacun voyage en toute sécurité. Ainsi, un passager en fauteuil roulant doit être aussi bien attaché qu’un passager valide qui voyage sur un siège de voiture.
Les sangles d’arrimage du fauteuil roulant et la ceinture de sécurité spécifique sont donc crash-testées dans les mêmes conditions que les voitures produites par les grands constructeurs automobiles.

Au delà de ces éléments de sécurité élémentaires, la loi impose aux professionnels qui transportent des personnes handicapées des équipements supplémentaires qui visent un niveau de sécurité et d’accessibilité encore plus élevé. Attention, la règlementation distingue deux catégories de professionnels :

  • Les « Pro 2 », qui transportent des personnes à mobilité réduite dans le cadre de leur activité, sans facturation directe du transport. Il s’agit par exemple des centres et maisons d’accueil, des maisons de retraite, des associations ou fondations qui possèdent des véhicules aménagés TPMR sans en faire un usage commercial.
  • Les « Pro 1 », qui réalisent des prestations de transport public. Il peut s’agir de taxis, transporteurs spécialisés ou ambulances, qui facturent directement les transports à leurs passagers en fauteuil roulant.

La règlementation pour les « Pro 2 » est la moins contraignante. Elle impose l’installation d’un kit qui comprend notamment une sortie d’urgence pour le passager en fauteuil roulant. Cela signifie qu’un passager voyageant dans son fauteuil roulant doit pouvoir accéder à une ouverture d’urgence (le plus souvent sur le hayon ou les portes arrière). Cette sortie d’urgence prend la forme d’un bouton, d’une poignée ou d’une tirette, selon les modèles de véhicules et la conception de leur fermeture à l’arrière.

Bouton de sortie d'urgence pour véhicule TPMR

Dans le kit « Pro 2 », la règlementation impose également d’apposer une signalétique spécifique pour le mode d’accès, qui sera différente s’il s’agit d’une rampe d’accès manuelle, d’une rampe d’accès automatique ou d’une plateforme élévatrice. Nous ne pouvons que féliciter le législateur qui a pour objectif d’améliorer la sécurité des passagers en fauteuil roulant au moment où ils montent et descendent des véhicules.

Les rampes d'accès ont une signalétique spécifique

… et une accessibilité pour tous !

Pour les transporteurs « publics », qui réalisent des prestations de transport tarifées, la loi entrée en vigueur au 1er juillet 2014 introduit la notion d’une place réservée à une personne à mobilité réduite ne se déplaçant pas en fauteuil roulant. Cela signifie simplement qu’il faut prévoir une place dans le véhicule dont l’accès est simplifié pour les personnes ayant du mal à se déplacer debout, comme les personnes âgées par exemple.

Afin de rendre cette place accessible, il faut tout d’abord l’entourer d’une poignée. Celle-ci doit être facile à reconnaître grâce à l’utilisation d’une couleur contrastée (jaune le plus souvent) et être facile à prendre en main. Elle permettra aux personnes à mobilité réduite d’utiliser cet appui pour s’installer plus facilement sur le siège.

Poignée d'accès pour véhicule TPMR

Les véhicules TPMR, voitures ou minibus, sont le plus souvent un peu rehaussés par rapport à une voiture classique. Cela engendre une marche élevée, qui peut poser quelques difficultés pour l’accès des personnes à mobilité réduite. La loi intervient également sur ce point en limitant la hauteur de marche à 32 cm, ce qui impose le plus souvent d’ajouter un marchepied qui doit être solidaire du véhicule, et lui aussi de couleur contrasté pour bien le distinguer dans l’obscurité. Handynamic a ainsi développé des marchepieds spécifiques pour chacun des modèles dédiés aux professionnels.

Le marchepied pour ludospace

Attention, les photos utilisées ci-dessus ne sont que des exemples qui illustrent les différents équipements, qui peuvent varier d’un véhicule à l’autre. Autre notion importante, la règlementation impose à tous les professionnels de mettre en marche les warning pendant toutes les manœuvres de montées ou descentes des passagers en fauteuil roulant. Ce geste simple permet d’éviter les accidents les plus bêtes !

Professionnels et associations, vous voilà informés sur le contenu des kits « Pro 2 » et « Pro 1 » que vous voyez apparaître dans vos devis depuis bientôt deux ans…

Norme Euro 6 et voiture aménagée, ça change quoi ?

11 Mar

L’information du passage de la norme Euro 5 à Euro 6 n’aura pas échappé à celles et ceux qui suivent de près ou de loin l’actualité automobile. Cette nouvelle norme est entrée en vigueur au mois de septembre 2015 et concerne tous les véhicules pour particuliers provenant des états membres de l’Union Européenne. Pour les moins initiés, cette notion est plutôt floue, et ne représente pas grand chose, alors concrètement, ça veut dire quoi « norme Euro 6 » ?

Une norme pour réguler les émissions de gaz polluants

Sans rentrer dans les détails techniques et compliqués de la mécanique automobile, un petit rappel s’impose ! Couramment appelée « norme Euro » (suivie d’un chiffre en fonction de la version en cours), ce règlement correspond en fait aux normes européennes d’émission. Le but étant de fixer les limites à ne pas dépasser en termes de rejets polluants pour les véhicules neufs, ces limites évoluent régulièrement pour diminuer au maximum les effets néfastes engendrés par les moteurs thermiques.
Si on évoque souvent le CO2, ce dernier n’est pas pris en compte dans les normes européennes, bien qu’il soit utilisé pour établir la grille des écotaxes applicables. La norme Euro analyse principalement 4 types de rejets : le monoxyde de carbone, les oxydes d’azote, les hydrocarbures et les particules.
La législation européenne est de plus en plus sévère en ce qui concerne les rejets polluants, par exemple, la tolérance de rejet pour les oxydes d’azote a diminué de 50 % entre la norme Euro 5 et la norme Euro 6. Les constructeurs doivent donc se plier à ces exigences et fabriquer des moteurs respectant les limites imposées.

norme_euro6

Quels changements sous le capot ?!

En fonction des constructeurs, les solutions possibles varient pour répondre aux normes européennes en vigueur (Euro 6 dans le cas présent). Pour n’en citer que quelques uns (et parmi ceux qui concernent notre gamme de voitures aménagées), voici les choix techniques existants :

  • L’AdBlue : stocké dans un réservoir annexe à celui du carburant, ce liquide (une solution aqueuse d’urée) se mélange avec le gasoil pour réduire les émissions d’oxydes d’azote. C’est notamment le cas des moteurs diesel qui équipent les Peugeot Partner, Citroën Berlingo, Volkswagen Caddy ou encore Renault Master Combi.
  • L’ajout d’un 5ème injecteur : situé au niveau du pot d’échappement, ce dernier a le rôle de brûler au maximum les particules restantes juste avant qu’elles ne soient rejetées à l’extérieur. Cette caractéristique a notamment été sélectionnée pour le Renault Kangoo et le Ford Tourneo Connect.

Et pour une voiture aménagée, quel impact ?!

L’aménagement handicap d’une voiture engendre des modifications par rapport à la structure d’origine, notamment dans le cas d’un décaissement de la partie arrière. Parmi ces modifications, il arrive que le réservoir à carburant soit modifié, pour un modèle plus plat par exemple, voire une contenance légèrement inférieure par manque de place.
Par conséquent, pour les voitures dont le constructeur a choisi la solution de l’AdBlue, il arrive que la transformation handicap engendre la réduction de la capacité du réservoir de ce liquide additionnel. A noter que cette variation de contenance dépend de l’aménagement qui équipe le véhicule, en effet certaines transformations conservent le même volume d’AdBlue quand d’autres doivent sacrifier quelques litres.

L’aménagement handicap d’une voiture équipée d’un 5ème injecteur n’a aucun impact sur cette spécificité de la norme Euro 6. L’endroit où est situé l’injecteur n’est pas modifié lors de la transformation, il n’y a donc aucune différence entre les spécificités d’un moteur Euro 6 d’une voiture aménagée ou celles d’une voiture « classique ».

ford_grand_tourneo_connect_happyaccess_bleu_hd_01

Et pour les professionnels qui utilisent des véhicules TPMR plus volumineux de la gamme des utilitaires, tels que le Renault Master L3H2 ou le Citroën Jumper L4H2, la mise en application de la norme Euro 6 est prévue pour septembre 2016 !

Transport adapté à la demande, à qui s’adresser ?

18 Sep

Quand on est en fauteuil roulant, les déplacements en ville ou à la campagne se font difficilement autrement qu’en voiture. Les transports en commun ne sont pas toujours accessibles en fauteuil roulant, tandis qu’en dehors des grandes villes ils sont carrément inexistants ! Alors quand on n’a pas le budget pour s’acheter une voiture accessible, ni d’accompagnant pour en louer une et se faire conduire, à qui faire appel ?

Le transport à la demande, reflet des inégalités territoriales …

A Lille, Paris, Rennes, Lyon et dans la majeure partie des grandes villes françaises, le transport des personnes à mobilité réduite est géré par les régies de transport en commun. Celles-ci disposent le plus souvent d’un service dédié aux personnes handicapées, qui ont accès à un transport à la demande au même tarif qu’un ticket de bus ou de métro.
Il suffit d’appeler la centrale pour réserver un transport ponctuel ou régulier, puis un chauffeur-accompagnateur assure le transport en minibus adapté. Cette solution est simple, peu onéreuse, pas toujours très bien organisée mais elle a au moins le mérite d’exister !

Le transport adapté à la demande, inégalité territoriale

Une fois sorti des grandes zones urbaines, cela se complique. Les réseaux de transport en commun ne sont plus présents, et les services spécifiques non plus. Vers qui se tourner dans ces cas-là ? Ce n’est pas parce qu’on habite en dehors des centres villes et qu’on se déplace en fauteuil roulant que l’on n’a pas le droit à un peu de liberté !
A la campagne ou dans les petites villes, il faut donc faire appel à des professionnels du transport de personnes à mobilité réduite. Sociétés spécialisées, taxis adaptés ou même sociétés d’ambulance équipées de véhicules accessibles, voilà autant de pros qui assurent souvent un service de qualité. Pour peu que le transport soit régulier, vous retrouvez le même chauffeur ce qui permet de tisser des liens et de voyager de façon plus agréable. Seul inconvénient, le coût de ces solutions de transport est bien supérieur à celui d’un ticket de métro. C’est de ce point de vue que l’on constate les inégalités inhérentes au lieu d’habitation …

Pour les usagers vivant en dehors des grandes villes, nous ne prendrons pas le risque de vous conseiller tel ou tel professionnel, car il en existe des centaines et la plupart font réellement bien leur travail. Par contre, si vous travaillez avec un réseau d’auxiliaire de vie, il est possible de bénéficier de partenariats entre l’agence et un professionnel du transport de personnes handicapées, comme c’est le cas pour Bien à la Maison, spécialiste de l’aide à domicile pour personnes handicapées.

Et vous, quelles sont vos expériences de transport adapté à la demande ? N’hésitez pas à partager vos bons et mauvais points dans les commentaires …

Les occasions de la rentrée sont chez Handynamic !

21 Août

Il fait encore beau, il fait encore chaud, le soleil brille mais il va bien falloir s’y faire. En ce 21 août, il est déjà temps de penser à la rentrée qui approche à grands pas. Même si les personnes qui travaillent ne sont pas forcément calées sur le calendrier scolaire, il faut bien reconnaître que cette période sonne la mobilisation des troupes. Et pour se rendre au travail ou à l’école quand on est en fauteuil roulant, une voiture accessible peut largement faciliter le quotidien. Cela tombe bien, de nombreuses voitures aménagées handicap d’occasion vous attendent chez Handynamic …

Du choix et de la disponibilité !

Puisque la rentrée est toute proche, vous êtes certainement pressés. C’est pour cela que nous avons réuni tous nos efforts cet été pour vous proposer de nombreuses voitures accessibles d’occasion prêtes à partir sous une à deux semaines. Et comme d’habitude chez Handynamic, vous avez le choix ! Si les ludospaces de type Renault Kangoo avec rampe d’accès manuelle sont les plus courants, nous disposons également en stock de monospaces familiaux qui peuvent répondre aux besoins les plus urgents des familles. Il en faut de la place pour emmener enfants et cartables à l’école !

Un Renault Kangoo handicap d'occasion disponible chez Handynamic

En termes de budget, nous avons fait en sorte de serrer les prix au maximum pour vous proposer une fourchette qui va de 14 990 € à 26 990 € pour des voitures évidemment déjà aménagées handicap, révisées et garanties au moins 3 mois pour le moteur et la boîte de vitesse. Cerise sur le gâteau, certaines des voitures commercialisées par Handynamic sont éligibles à l’aide de la MDPH qui peut vous octroyer jusqu’à 5000 € sur l’achat de ces voitures. Rapprochez-vous de la MDPH de votre département pour en savoir plus …

Les professionnels ne sont pas en reste puisque nous disposons aussi de nombreux minibus TPMR d’occasion permettant de transporter plusieurs passagers en fauteuil roulant en même temps. Le choix est également très large et nous vous conseillons de vous rapprocher de nos spécialistes qui vous proposeront les véhicules les plus adaptés à votre besoin. La plupart des véhicules TPMR d’occasion vendus par Handynamic bénéficient d’une TVA récupérable.

Un Renault Master TPMR d'occasion actuellement à vendre !

Et pourquoi pas un véhicule neuf tout de suite ?

Aucune des voitures d’occasion actuellement en vente ne vous intéresse, mais vous avez besoin très rapidement d’une voiture accessible ? Sachez que nous disposons également d’un grand parc de voitures neuves déjà aménagées, disponibles très rapidement pour des livraisons sous une à deux semaines. Le choix est large et vous trouverez quelques exemples de véhicules disponibles sur notre page dédiée aux voitures aménagées handicap neuves en stock.

Un Peugeot Expert Family neuf disponible pour la rentrée !

Si vous voulez vraiment changer de voiture pour la rentrée, ne tardez pas trop quand même. Bien que nos véhicules soient prêts à partir, certains délais ne dépendent pas de nous (contrôle technique, préfecture, …). Contactez votre agence dès aujourd’hui !

Des rampes amovibles pour l’accessibilité des petits commerces ?

31 Juil

Vous l’avez certainement lu ici ou sur d’autres médias, la loi accessibilité de 2005 a été définitivement reportée … à plus tard. Pour être un peu plus précis, l’obligation de rendre accessible aux personnes à mobilité réduite tous les bâtiments recevant du public peut être reportée à 3, 6 ou 9 ans selon les cas. Si ce report de la loi a été vivement critiqué par la communauté des personnes handicapées, les sénateurs et députés ont quand même eu la bonne idée d’assouplir certains points …

Une rampe en dur ? Trop cher, allons-y pour les rampes amovibles !

Tout d’abord, comment expliquer qu’en 2015 en France, de nombreux lieux accueillant du public (commerces, mairies, salles diverses, …) ne sont toujours pas accessibles aux personnes à mobilité réduite ? En 10 ans, la proportion de ces établissements ayant aménagé leurs accès est relativement faible, en tout cas beaucoup trop pour que les personnes se déplaçant en fauteuil roulant puissent accéder partout !
En ce qui concerne les petits commerces dans les centres-villes, l’explication est souvent très simple. L’architecture française a privilégié pendant de nombreuses années les pavés, trottoirs, marches, caves et autres obstacles pour les déplacements. Il en résulte des coûts de travaux forcément très élevés pour respecter les normes liées à l’accessibilité.
Un exemple ? Avant sa révision, la loi imposait d’installer des rampes permanentes d’une pente inférieure ou égale à 5 % et comportant un palier devant l’entrée. Il fallait donc construire une rampe en pente douce de 2 mètres de long pour franchir une faible marche de 10 cm. Pas très pratique à installer sur un trottoir …

Heureusement, quelques consciences se sont éveillées et l’aménagement des petits commerces est devenu un peu moins contraignant. En ce qui concerne le franchissement de seuils ou de marches, il est désormais possible d’installer des rampes amovibles assorties d’une sonnette à l’entrée du bâtiment. Le coût de l’aménagement est ainsi bien moindre, avec des rampes allant de 150 € à 400 € et l’installation d’une sonnette qui ne doit pas coûter plus de 200 €. En comparant aux plusieurs milliers d’euros qu’il fallait investir avec l’ancienne loi, on comprend bien que cela va simplifier les choses …

Les rampes d'accès amovibles sont autorisées pour les petits commerces

Cependant, même avec des rampes amovibles, il faut respecter quelques contraintes qui sont détaillées sur un document officiel disponible en cliquant ici. On y apprend notamment que les rampes (fixes ou amovibles) doivent respecter une pente de 10 % au maximum si la rampe est longue de plus de 2 mètres, et de 12 % au maximum si la rampe est longue de plus de 50 cm. Vous trouverez sur la Boutique Handynamic une gamme de rampes d’accès éligibles à ce dispositif, tandis que notre partenaire Tous Ergo propose lui aussi des rampes d’accès et de seuil.

Bien entendu, l’accessibilité d’un bâtiment ne s’arrête pas à une simple rampe d’accès. Mais ce point est quand même un prérequis indispensable et qui pose souvent problème. Alors pour une fois, nous ne pouvons que féliciter nos dirigeants d’avoir simplifié les choses !

Notre sélection de livres pour cet été …

12 Juin

A la plage, tranquillement dans le jardin ou installé chez soi, la lecture est une des activités favorites des français l’été. Les vacances permettent d’avoir plus de temps pour se détendre l’esprit, et à ce petit jeu là, notre équipe à plusieurs suggestions à vous faire. Si vous n’avez pas encore votre planning de lecture pour les semaines à venir, découvrez la sélection de l’équipe Handynamic, qui vous garantira des rires ou une profonde réflexion sur la vie en communauté.

Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque

Nous avons déjà parlé de Charlotte de Vilmorin récemment, à travers la présentation de sa toute jeune société Wheeliz. Mais aujourd’hui, nous nous attardons plutôt sur qui est cette jeune femme dynamique et en situation de handicap qui sait si bien manier les mots.
Depuis quelques années, Charlotte rédige sur son blog Wheelcome des anecdotes croustillantes liées à son handicap. Le regard des autres, l’acceptation de soi, le manque d’accessibilité presque partout où elle passe, voilà autant de sujets qui sont abordés. Alors avec autant de contenus en ligne, Charlotte a décidé fin 2014 de publier un livre dont le titre est évocateur : Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque.

Oui, Charlotte évoque son handicap avec humour, et la lecture de son livre vous fera certainement sourire, voir éclater de rire. Même si les situations vécues ne sont pas toujours drôles, l’auteur manie les mots avec justesse et c’est une réussite ! Pour en savoir plus ou acheter le livre, cliquez ici.

Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque

Toi et moi, j’y crois

Vous connaissez forcément Philippe Pozzo di Borgo. C’est son histoire qui a inspiré le film Intouchables, un des plus gros succès du cinéma français. Tétraplégique suite à un accident de parapente à 42 ans, il a du réinventer sa vie et s’est noué d’amitié avec son assistant de vie incarné par Omar Sy. Depuis, Philippe Pozzo di Borgo a fait du chemin, et une longue hospitalisation en 2012 et 2013 l’a amené à se poser beaucoup de questions sur la vie, sur sa vie, son rapport aux autres.
Ces mois de réflexion ont été couchés sur papier dans le livre Toi et moi, j’y crois aux éditions Bayard. Vous dévorerez ce livre plein d’humanité, qui vous pousse à réfléchir sur le vivre ensemble, dont l’auteur est persuadé et vous persuade que c’est une condition indispensable au bonheur. Pour en savoir plus ou acheter le livre, cliquez ici.

Toi et moi, j'y crois !

Jean Vannier, portrait d’un homme libre

Nous vous proposons cette fois-ci la biographie d’une homme pas comme les autres. Jean Vannier s’est installé en 1964 dans un village de l’Oise avec deux personnes handicapées mentales. Il a voulu leur offrir une vie plus humaine, un contact quotidien pour les aider et leur donner du bonheur. C’est de cette démarche que sont nées les communautés de l’Arche, espaces de vie communs aux personnes valides et aux personnes plus fragiles atteintes d’un handicap mental.
Jean Vannier a reçu en 2015 le prix Templeton, qui distingue une personne par son œuvre au service des personnes, au service de l’humanité. La biographie que nous vous proposons de lire cet été retrace sa vie et revient sur les évènements qui l’ont amené à offrir tant de sa personne aux personnes déficientes mentales. Un témoignage aussi impressionnant qu’émouvant ! Pour en savoir plus ou acheter le livre, cliquez ici.

Biographie de Jean Vannier

Bonne lecture et bel été avec Handynamic 😉

Fauteuil roulant électrique : route ou trottoir ?

7 Fév

La question que je soulève aujourd’hui peut vous paraître surprenante, mais nous l’avons pourtant entendue à plusieurs reprises. Une personne en situation de handicap qui se déplace en fauteuil roulant électrique doit-elle se déplacer sur les trottoirs ou sur la route ? Un fauteuil roulant électrique peut-il être assimilé à un véhicule à moteur du même type qu’un quad par exemple ? Voici quelques petits éclaircissements …

Assimilé à un piéton qui peut utiliser les trottoirs et la chaussée

Pour être très précis dans mes propos, je vous propose tout d’abord de faire un peu de droit. En effet, les règles de la circulation sur la route et les trottoirs sont à la fois régis par des directives européennes et le Code de la Route en droit français.
Et justement, la directive européenne 2002/24/CE du 18 mars 2002 sur les réceptions de véhicules indique qu’elle ne s’applique pas aux véhicules utilisés par les personnes à mobilité réduite, autrement dit les fauteuils roulants motorisés de façon électrique. De son côté, le Code de la route précise dans son article R.311-1 que les fauteuils roulants électriques ne sont pas assimilés à un quadricycle léger à moteur, dans la mesure où les fauteuils roulants affichent des performances bien inférieures. On peut difficilement faire plus clair !

Pour résumer, on peut affirmer que tous les fauteuils roulants électriques commercialisés comme tel ne sont pas considérés comme des véhicules à moteur, et peuvent ainsi circuler sur les trottoirs. Cette règle est valable en France mais également dans toute l’Europe, et certainement dans la plupart des pays du monde.

Mais qu’en est-il quand le trottoir est inaccessible, encombré ou trop étroit ? Là aussi, le droit et notamment le Code de la route est très clair. La règle usuelle indique qu’un fauteuil roulant qui circule à l’allure du pas est considéré comme un piéton. Mais quand le trottoir n’est plus praticable, l’article R.412-35 ajoute que les personnes handicapées qui se déplacent en fauteuil roulant peuvent dans tous les cas circuler sur la chaussée. L’automobiliste peu compréhensif qui vous klaxonne quand vous êtes dans ce cas n’est donc pas dans son bon droit …

Comment circuler en fauteuil roulant électrique ?

Attention, toutes ces règles ne s’appliquent pas lorsque le moyen de déplacement motorisé propose des performances l’assimilant à un quadricycle léger. Je pense notamment à tous les petits engins de franchissement dédiés aux personnes à mobilité réduite que peuvent proposer certains artisans. La loi considère un fauteuil roulant électrique au regard de ses performances et de son remboursement en partie par la sécurité sociale, qui indique qu’il s’agit bien d’un usage « médical ».

Petite information supplémentaire, mais vous vous en doutiez déjà, les personnes qui utilisent des fauteuils roulants électriques n’ont en aucun cas besoin d’un brevet de sécurité routière ou autre type de permis pour pouvoir circuler. Au moins, nous sommes complets ! Pour en savoir plus, vous pouvez compléter votre lecture en lisant un article du ministère du développement durable.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à sortir pour profiter du beau temps qui règne en ce moment sur la France … et utiliser tous les trottoirs ou routes que vous voulez ! Non, plus sérieusement, soyez prudent, la tempête souffle un peu partout …

Voiture aménagée handicap et MDPH, comment ça marche ?

8 Nov

Depuis bientôt 10 ans et la promulgation de la loi handicap, les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) ont en charge d’accompagner les personnes à mobilité réduite dans leurs démarches administratives et projets de vie. Constituées de conseillers, d’ergothérapeutes et d’assistants sociaux, les MDPH sont à votre service pour vous aider à monter vos dossiers de financements pour faire valoir vos droits. Parmi ceux-ci, vous pouvez compter sur une aide financière non négligeable pour l’achat d’une voiture aménagée handicap. Voici quelques explications …

Jusqu’à 5000 € d’aide pour l’aménagement de votre voiture

La MDPH peut financer une partie de votre voiture aménagée handicap

Dans le cadre de la prestation de compensation handicap, les MDPH proposent une aide à l’aménagement technique de votre voiture. Pour pouvoir prétendre à cette aide, il faut remplir certaines conditions parmi lesquelles résider de façon durable en France, être âgé de moins de 60 ans (ou moins de 75 ans si les conditions étaient remplies avant 60 ans) et avoir un handicap définitif ou d’une durée d’au moins un an qui génère une difficulté absolue ou grave pour réaliser une ou deux activités essentielles de la vie courante.
Pour faire plus simple, on peut dire que toutes les personnes qui ont besoin d’un aménagement du poste de conduite ou d’un aménagement pour monter à bord du véhicule (en fauteuil roulant par exemple), qui résident en France et qui sont âgées de moins de 60 ans ont droit à l’aide de la MDPH pour la voiture.

Si vous remplissez ces conditions, la MDPH de votre département vous accorde une aide qui peut aller jusqu’à 5000 € en fonction de l’aménagement nécessaire à votre voiture. Ce montant couvre généralement la totalité d’un aménagement du poste de conduite, et une part importante d’un aménagement de voiture pour pouvoir voyager directement en fauteuil roulant.

Pour solliciter l’aide, il vous suffit de monter un dossier de financement auprès de votre MDPH, qui vous demandera deux devis d’aménagement, et d’autres documents pour justifier de votre besoin d’aménagement. Si cela peut paraitre simple, c’est généralement à partir de ce moment que les difficultés commencent …

Toutes les voitures Handynamic sont éligibles à la MDPH

En effet, notre expérience chez Handynamic nous montre chaque jour que les délais de réponse des différentes MDPH sont … très longs ! Il faut généralement attendre plusieurs mois (de 6 à 12 en fonction des départements) pour que le dossier soit étudié et accepté. Si votre demande est urgente, il va falloir vous armer de patience !
Pour ne rien arranger, les règles d’attribution de l’aide financière stipulent que vous ne pouvez pas réaliser l’aménagement de votre voiture avant d’obtenir l’accord de la MDPH. Mais alors comment faire si vous voulez acheter une voiture d’occasion déjà aménagée ?

Bien que nous n’ayons jamais trouvé d’écrits relatifs à cette règle, notre expérience (encore elle !) nous a montrés que les MDPH accordent des financements aux voitures aménagées handicap d’occasion si celles-ci n’ont pas déjà été financées une première fois au bénéfice du premier propriétaire. Dans ce cas, votre demande de fonds est recevable … à condition d’attendre l’accord de la MDPH pour acheter votre voiture d’occasion ! Ce n’est pas très pratique, mais cela reste possible … Pour vous aider, vous trouverez sur les petites annonces Handynamic une mention indiquant si la voiture est éligible à l’aide de la MDPH.

Dernier point, l’aide de 5000 € pour le financement d’un aménagement handicap sur une voiture est « renouvelable » tous les 5 ans. Ce délai raisonnable vous permet d’amortir votre voiture sur ces 5 années, et vous pouvez également bénéficier des dernières technologies dans le domaine des voitures accessibles tous les 5 ans en renouvelant régulièrement votre véhicule.

Pour résumer, les démarches auprès de la MDPH ne sont pas très compliquées, mais le manque de moyens humains dans ce service public augmente chaque année les délais de réponse. Par conséquent, nous vous conseillons d’ouvrir dès que possible un dossier de financement auprès de la MDPH de votre département si vous avez un projet d’achat de voiture aménagée handicap. Vous prendrez ainsi un peu d’avance et ne serez pas bloqués au moment de signer votre devis … chez Handynamic bien sûr !

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le portail des MDPH ou contactez la MDPH de votre département en retrouvant ses coordonnées sur cette page.