skip to Main Content

Familles avec un enfant en situation de handicap : soufflez un peu avec Urgence répit

Urgence Repit Photo

Personne n’a vécu le confinement de la même manière, c’est le cas de le dire. Les médecins et infirmières n’ont pas chômé, une partie des employés a connu le télétravail tandis que d’autres ont été mis en activité partielle, et pour un bon nombre de travailleurs indépendants cette période fut assez compliquée économiquement parlant.


Si ces quelques semaines ont perturbé nos habitudes de travail (et peut être que c’est toujours le cas pour certains d’entre vous), le fonctionnement à la maison n’en a pas moins été bouleversé. Pas d’écoles, les enfants devant étudier à la maison et les parents restant des journées complètes à domicile (qu’ils soient en télétravail ou non), l’organisation n’a pas toujours été très simple. Et ce, d’autant plus quand on a un enfant en situation de handicap, nécessitant des soins particuliers et davantage d’attention.


Heureusement, de nombreuses associations ont bien compris l’épuisement engendré dans ces cas-là, et ont coopéré pour apporter une solution de soutien aux familles qui en ressentent le besoin.

Le dispositif Urgence répit pour souffler un peu

Si vous avez entendu parler de Tous Mobilisés, alors sachez qu’Urgence répit est la continuité de cette opération mise en place pendant le confinement. C’est également la mobilisation de plus de 35 associations (locales et nationales) qui se sont engagées auprès de familles ayant un enfant touché par le handicap.

L’idée c’est de permette à ces familles de profiter d’un droit de répit, ne serait-ce qu’en lui permettant de continuer à mener une existence la plus ordinaire possible : pouvoir continuer à travailler, donner la possibilité à ses enfants d’avoir des activités et loisirs, de fréquenter d’autres personnes, de partir en vacances en famille. Pour leur permettre cela, Urgence répit s’organise autour de deux champs d’action :

  • L’aide à la recherche de solutions de répit pour les familles ayant un enfant handicapé
  • L’aide au financement pour simplifier la réalisation de ces solutions (à travers les dons ou les chèques répit)

Et bien évidemment, les structures (service d’actions sociales, commune, CAF,…) souhaitant participer à l’opération et aider aux financements des solutions de répit sont les bienvenues.

Qui peut bénéficier de ces aides ?

Urgence répit s’adresse à toutes les familles qui se reconnaissent dans l’une des situations ci-dessous :

  • Une famille qui n’a aucune solution d’accueil pour son enfant : « Malgré la mise en place du déconfinement, votre enfant n’est pas accueilli à l’école ou en établissement et vous ressentez le besoin d’avoir des temps de répit ou de relais. Nous recherchons, avec vous, une solution d’urgence la plus adaptée possible à vos besoins. »
  • Une famille dont l’enfant ne va à l’école ou en établissement qu’à temps partiel : « Depuis le début du confinement, votre enfant est de nouveau accueilli à l’école ou en établissement, mais seulement à temps partiel. Nous recherchons, avec vous, des solutions complémentaires, pour organiser plus sereinement votre quotidien. »
  • Une famille qui recherche une solution de garde pendant son temps de travail : « Vous avez repris votre activité professionnelle, mais vous ne disposez pas de mode de garde pour votre enfant. Nous recherchons, avec vous, une solution à domicile ou en accueil collectif pour vous aider à mieux concilier vos temps de vie familiaux et professionnels. »

Si vous vous sentez particulièrement proche et concerné par l’une de ces situations, n’hésitez pas à faire une demande en ligne en cliquant ici ou à les contacter :

Quelles sont les solutions de répit possibles en période de crise sanitaire ?

Parce que chaque famille a des besoins et aspirations qui lui sont propres, plusieurs solutions ont été mises en place pour leur permettre un temps de répit adapté en ces périodes de crise sanitaire. Voici quelques exemples de mesures qui peuvent être envisagées :

  1. Le recours à un service d’aide à domicile : l’enfant est pris en charge quelques heures par semaine, à domicile, par un personnel formé et préparé. Il s’agit de la formule la plus rapide à mettre en place et la plus flexible en fonction du planning.
  2. Les services de répit ou de relayage à domicile : cette solution fonctionne un peu comme la précédente, mais sur une durée plus longue (qui peut aller jusqu’à plusieurs jours). Elle permet de profiter d’un temps de répit plus long, d’être aidé et soutenu toute la journée et de réellement souffler sans avoir à se séparer de son enfant.
  3. L’accueil en centre de loisirs : droit fondamental, vous pouvez en faire la demande. Urgence répit propose son aide dans les démarches.
  4. Partir en vacances en famille, en bénéficiant d’aide sur le lieu de séjour : c’est grâce au Réseau Passerelles que cette solution est envisageable ! Il maintient ses séjours familiaux de répit dans lesquels il reste encore quelques places. Et, le cas échéant, il propose aussi d’accompagner les familles lors de petits séjours de proximité (destination choisie par la famille), avec la mise en place d’un accompagnement humain et d’une prise en charge de l’enfant en situation de handicap jusqu’à 35h par semaine et sans surcoût pour la famille.
  5. Un accueil adapté dans des petites unités : pendant la période de confinement et avec autorisation préfectorale, des petites unités d’accueil ont été mises en place pour accueillir chacune 5 enfants touchés par un handicap, avec un encadrement nombreux et formé, en respect avec les protocoles sanitaires. L’accueil a lieu les mercredis, pendant les vacances scolaires et parfois même les samedis et dimanches.
  6. L’embauche d’une personne de confiance : qu’il s’agisse d’une personne que vous connaissez ou qui vous a été recommandée et en qui vous avez pleinement confiance, vous pouvez l’embaucher à domicile ! Cette solution a un côté rassurant pour certaines familles et les chèques répit peuvent être utilisés. Sans oublier qu’Urgence répit vous accompagne dans les démarches.

Mais le chèque répit, c’est quoi exactement ?

Mentionné à plusieurs reprises dans cet article ou dans les actualités, on vous éclaire !


Urgence répit explique qu’une famille qui a besoin de souffler et de prendre un peu de répit peut être soulagée dans un premier temps des démarches (parfois complexes et qui demandent du temps) pour trouver un financement aux solutions dont elles ont besoin. C’est pour cela que l’ensemble des associations mobilisées dans ce dispositif s’engagent dans la recherche de financement en frappant aux portes de différentes institutions (CAF, CCas, MDPH,…).


Et quand aucun financement n’est envisageable, Urgence répit propose aux familles de profiter d’un chèque répit d’une certaine valeur (une valeur permettant de financer au moins 24h d’intervention) à utiliser avant la fin de l’été.

A ce jour, 98 550€ de fonds ont été collectés, et ce ne sont pas moins de 3 945 heures de répit qui ont été financées !


Urgence répit et toutes les associations qui le constituent sont là pour vous aider et vous permettre de souffler un peu, alors n’hésitez surtout pas à les contacter si vous en ressentez le besoin. Pour accéder au site officiel d’Urgence répit, c’est par ici !

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à laisser un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour être informé des prochaines publications dans votre lecteur favoris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top