skip to Main Content

Ne croisez pas les sangles d’arrimage dans vos voitures et minibus accessibles !

La Sécurité Des Passagers  Est Une Priorité Chez Handynamic !

Depuis plus de 11 ans désormais, nous livrons chaque jour des voitures et minibus adaptés pour le transport de personnes à mobilité réduite. Si le fonctionnement général de l’aménagement est souvent très simple à appréhender, nous insistons plutôt sur le côté sécurité qui nous parait primordial. L’actualité très récente dans le Nord nous rappelle qu’une voiture qui transporte une personne en fauteuil roulant est soumise aux mêmes risques d’accidents qu’une voiture classique, et donc que les passagers doivent tous être correctement arrimés. Il existe pourtant une croyance forte et tenace dont nous ignorons l’origine, qui consiste à dire que les sangles d’arrimage d’un fauteuil roulant doivent être croisées. C’est faux, et nous vous expliquons pourquoi…

Une directive européenne très claire sur le sujet

Petit rappel. Pour transporter une personne en fauteuil roulant dans une voiture, il faut d’abord arrimer le fauteuil roulant avec 4 sangles (deux à l’avant, deux à l’arrière) et attacher le passager sur son fauteuil roulant à l’aide d’une ceinture de sécurité homologuée. Jusque là, il n’y a rien de bien compliqué, encore faut-il bien positionner tous ces éléments.

 

Nous ne le répéterons jamais assez, les crochets d’arrimage doivent être positionnés sur la structure d’un fauteuil roulant manuel, ou sur les crochets prévus à cet effet sur un fauteuil roulant électrique. Accrocher un fauteuil roulant par un élément amovible (roue, cale-pied, accoudoir) reviendrait à ne pas l’accrocher du tout, ces éléments n’étant pas du tout prévus pour résister en cas de choc. Rappelons également que les utilisateurs du véhicule sont tenus de vérifier que le fauteuil roulant est bien homologué pour être transporté en voiture.

 

La ceinture de sécurité doit également être correctement positionnée

 

Alors pourquoi donc est-il interdit de croiser les sangles d’arrimage, alors que cela peut faire gagner de la place ?

 

Car le système d’arrimage par sangle, pour être efficient, doit travailler dans la direction de l’effort en cas de freinage ou d’accident. Pour assurer des conditions de sécurité optimales, l’installation du système de retenu d’un fauteuil roulant doit être en conformité avec les exigences de l’Annexe XI appendice 3 de la directive 2007/46/CE et les exigences de la norme ISO-10542.

 

Cette norme ISO-10542 précise bien les angles préconisés pour les sangles arrière et emplacement des points d’ancrage du dispositif d’immobilisation :

4.2.2 Arrimage par sangles à quatre points

 

4.2.2.1 Les dispositifs d’arrimage par sangles à quatre points doivent être conçus pour assurer une fixation et une tension efficaces avec un grand nombre de types et de taille de fauteuil roulant tout en respectant les angles présentés aux Figures 3 et 4, en permettant le réglage de la longueur des sangles, l’ajustement des points d’ancrage du véhicule, ou les deux.

 

NOTE La figure I.1 présente les zones de point d’attache des fauteuils assurant l’efficacité d’un dispositif d’immobilisation par sangles à quatre points.

 

4.2.2.2 Toutes les pièces de fixation d’extrémité des dispositifs d’arrimage à quatre points doivent s’engager efficacement avec les points de fixation spécifiés en Figure E.4 et fonctionner en conséquence lors des essais de performance de l’Article 5.

Ce schéma précise comment doivent être positionnées les sangles d'arrimageLégende
1 points de fixation arrière

 

NOTE Les angles représentés sont obtenus en projetant l’angle de chaque sangle d’attache sur un plan vertical parallèle (vue latérale) ou perpendiculaire (vue arrière) au plan de référence du fauteuil.

 

a   Plan de référence du fauteuil.

 

Figure 3 – Angles préconisés pour les sangles arrière et emplacement des points d’ancrage du dispositif d’immobilisation

Les textes de loi sont donc très clairs, les sangles d’arrimage avant ou arrière ne doivent pas être croisées.

Contactez les équipes Handynamic en cas de doute

Chez Handynamic, votre sécurité est une de nos priorités. Nous constatons malheureusement trop souvent de mauvaises utilisations des sangles d’arrimage et des ceintures de sécurité, qui ne sont parfois même pas installées pour transporter des passagers en fauteuil roulant. Les utilisateurs ne se rendent pas compte des risques pris pour les passagers transportés, mais même pour eux-mêmes… Un fauteuil roulant non arrimé devient un véritable projectile en cas d’accident !

 

N’oubliez pas que tous les membres d’Handynamic sont formés aux normes de sécurité en vigueur, ainsi qu’aux bonnes pratiques pour vous conseiller. En cas de doute sur l’utilisation de votre voiture accessible, n’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous répondre pour améliorer la sécurité de vos voyages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top