skip to Main Content

Parking handicap gratuit, on attend toujours !

Alors que la période estivale a déjà démarré, les routes se chargent de nombreuses voitures, aussi vite que les centres-villes dans les zones de villégiature. Les touristes sont de sortie, même si la météo n’est pas très motivante ces derniers jours. Pour les personnes à mobilité réduite, la conséquence directe de ces grandes migrations estivales est le manque de places de parking réservées handicap disponibles l’été. En effet, celles-ci sont prises d’assaut aux abords des sites touristiques, et la plupart des personnes à mobilité réduite sont obligées de se garer plus loin sur des places … payantes. Mais, le stationnement « handicap » ne devait-il pas devenir gratuit sur toutes les places ?

Une application de la loi reportée aux calendes grecques

On attend le stationnement "handicap" gratuit partout !

Souvenez-vous ! En décembre 2013, les députés français votaient à l’unanimité une nouvelle proposition de loi offrant la gratuité du stationnement pour tous les titulaires de la carte européenne de stationnement, sur tous types de places, réservées ou non. Cette proposition avait été retenue par l’assemblée nationale dans le cadre des réflexions sur l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite en général.

Comme nous l’écrivions sur ce blog, cette gratuité du stationnement « illimité » présente de nombreux avantages, puisqu’elle permet aux personnes en situation de handicap de surmonter quelques obstacles. Les horodateurs sont en effet rarement accessibles, car positionnés en hauteur, et il faut le plus souvent les réapprovisionner toutes les deux heures, ce qui devient clairement compliqué pour une personne à mobilité réduite qui fait ses courses ou qui est en rendez-vous médical.

A l’époque, nous avions salué cette initiative de nos députés, pensant naïvement que la promulgation de la loi ne prendrait que quelques semaines tout au plus … Et pourtant, plus de 6 mois après ce premier article, le stationnement gratuit pour les personnes à mobilité réduite ne fait toujours pas partie des textes de loi. Et la raison de ce retard d’application est tout aussi aberrante !

Pour faire simple, il ne restait plus qu’à ce projet de loi à être inscrit à l’ordre du jour des débats de l’assemblée nationale. C’est ce qu’a tenté de faire un député le 11 juin dernier, au moment des débats sur l’accessibilité des lieux publics. On pourrait penser que le moment était bien choisi, mais les membres de l’assemblée présents à ce moment là lui ont rétorqué que le sujet n’était pas à l’ordre du jour ! C’est le serpent qui se mord la queue !

Depuis, nous n’avons plus de nouvelles de cette loi, qui serait pourtant bien utile et donnerait un signe d’espoir aux personnes à mobilité réduite que l’accessibilité est un vrai sujet de préoccupation pour nos gouvernants. Pour l’instant, nous ne sommes pas vraiment convaincus …

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top