skip to Main Content

Joyeux, un café servi avec le cœur continue sa route !

Joyeux, Le Café Servi Avec Le Coeur !

S’il est un sujet qui revient régulièrement sur la table, c’est l’emploi. Depuis quelques années, l’emploi est au centre des préoccupations politiques et bien sûr il occupe une place importante dans les familles. Contrairement aux générations passées, plus grand monde ne peut prétendre être à l’abri du chômage. Les évolutions technologiques et économiques ont des impacts sur le marché du travail et cela touche pratiquement tous les secteurs et tout le monde. Et une partie de la population est particulièrement exposée aux difficultés liées à l’emploi : les personnes en situation de handicap. C’est en partant de ce constat qu’est né un concept novateur qui rencontre un franc succès : Joyeux, le café servi avec le coeur.

L’idée d’une famille voulant aider les personnes fragiles

En 2012, lorsque la famille Bucaille Lanrezac a décidé de se lancer dans un projet associatif innovant, ils étaient sans doute loin de s’imaginer jusqu’où ce dernier allait les mener. En effet, il y a 6 ans, Yann et Lydwine Bucaille Lanrezac ont créé Emeraude Voile Solidaire. Pour concrétiser leur projet, ils ont fait construire un catamaran de 18 mètres de long à bord duquel ils souhaitaient faire des sorties en mer avec des personnes fragiles. Depuis la création ils ont pu réaliser plus de 450 sorties en mer aux côtés de personnes en souffrance, porteuses d’un handicap mental principalement, mais aussi avec des exclus, malades, hospitalisés, gens de la rue, prisonniers, prostituées, réfugiés, …

Emeraude voile solitaire propose des sorties en mer pour les personnes fragiles

Et c’est avec toutes ces rencontres que Yann et Lydwine ont pris conscience de la précarité professionnelle qui touche les personnes en déficience intellectuelle, particulièrement les jeunes lorsqu’ils sortent d’Institut Médico Educatif. Ils n’ont bien souvent pas la possibilité d’intégrer des cursus d’études et se retrouvent limités pour accéder à la vie active. Et c’est notamment en 2014, après une sortie en mer avec Théo un jeune homme de 20 ans porteur d’autisme, que tout s’est déclenché. Ce dernier avait alors dit à Yann « Captain, il parait que tu es patron; t’as pas un métier pour moi ? ».

Frappés par cette inégalité criante, Yann et sa compagne ont décidé de dépasser le projet associatif. Pour cela ils ont créé un concept innovant de coffee shop, baptisé Joyeux, où tous les serveurs et cuisiniers sont porteurs d’un handicap mental ou cognitif.

Un Joyeux, puis deux, puis trois…

Yann Bucaille a alors créé un café employant essentiellement des personnes en situation de handicap mental. C’est à Rennes que le premier Joyeux a ouvert ses portes fin 2017, après avoir soigné le recrutement de son équipe et la formation de ses futurs salariés. Encadrés par des manageurs, les employés en situation de handicap sont autonomes dans leurs tâches grâce à de nombreuses petites astuces pour les aider et simplifier leur travail. Par exemple, lorsqu’un serveur doit apporter un plateau à une table, il lui suffit de chercher le cube en plastique de la même couleur que celui qu’il a sur le plateau. Inutile de retenir un numéro et un emplacement de table, avec cette petite astuce visuelle, le service ne prend pas plus de temps et permet au serveur de se débrouiller seul.
Dans son coffee shop, Yann met en avant des produits de qualité, préparés sur place et servis avec le sourire par une équipe contente de pouvoir montrer qu’elle est capable de travailler et de bien le faire.

Et c’est un succès ! L’endroit est agréable, le personnel est très impliqué et met un point d’honneur à satisfaire les clients qui poussent la porte de ce joyeux café. Face à l’excellent accueil réservé à l’établissement rennais, Yann le patron, a décidé d’ouvrir une autre enseigne, en région parisienne cette fois. Et quelques temps après, une deuxième adresse a vu le jour dans la capitale.

Les équipes de France Télévision ont d’ailleurs consacré un reportage complet aux équipes du café Joyeux lors de l’ouverture du premier établissement parisien, on vous laisse découvrir cette production :

… Une marque de café, et même un voyage sur la route du Rhum

Lorsque l’on interroge le créateur de Joyeux, on ne peut que ressentir son envie d’aider les autres. Il aurait pu travailler ailleurs mais il ne cache pas sa joie de faire partie de cette belle aventure, et  comme il le dit : « c’est plus une question d’organisation que de performance individuelle ».

Le développement de la société fonctionne bien, après les 3 établissements ouverts en moins d’un an, dont deux dans la capitale, Joyeux a aussi lancé sa propre marque de café, disponible en grains ou en capsules. Le coffret dégustation est disponible à l’achat en ligne en cliquant ici.

Joyeux a également créé sa propre marque de café

Et dernièrement, si vous êtes amateur des sports nautiques, vous avez probablement remarqué ce voilier aux couleurs du café Joyeux qui a participé à la route du Rhum qui s’est terminée il y a peu. Avec à sa barre Sidney Gavignet, cette joyeuse embarcation s’est imposée dans la catégorie Rhum Mono.

On ne peut que souhaiter bon vent et bonne continuation à tous ces Joyeux !

Le café Joyeux participé à l'édition 2018 de la Route du Rhum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top