skip to Main Content

La semaine de la mobilité … pour tous ?

Comme tous les ans, la Semaine Européenne de la Mobilité sera célébrée partout dans l’Union Européenne entre le 16 et le 22 septembre. Cette manifestation fut créée en 2001 par la commission européenne, dans le but d’améliorer la qualité de vie et la santé des citoyens européens qui vivent en milieu urbain. Pour cette 12ème édition, c’est le thème de la mobilité durable qui a été choisi pour promouvoir les moyens de transports alternatifs, économiques et écologiques …

Améliorer les déplacements urbains

Alors que les grandes villes européennes sont de plus en plus saturées par la circulation automobile, l’un des enjeux de la semaine européenne de la mobilité est de sensibiliser chacun aux modes de transports alternatifs à la voiture. Les solutions sont nombreuses, avec les réseaux de transports en commun et la nouvelle mode des vélos en libre service qui sévit dans la plupart des grandes zones urbaines françaises.

Les efforts déployés par les collectivités sont louables, mais il reste à convaincre les citoyens utilisateurs, qui sont encore nombreux à voyager seuls au volant de leurs voitures, pour des trajets domicile-travail pas toujours optimisés … Mais qu’en est-il des personnes à mobilité réduite ?

La semaine européenne de la mobilité

Alors que l’émergence des voitures aménagées handicap commence à peine, il faut déjà réfléchir à trouver de nouvelles solutions pour que les personnes à mobilité réduite puissent voyager de façon économique et écologique. Pourtant, chacun comprendra aisément que le meilleur moyen de transport pour une personne en fauteuil roulant reste actuellement la voiture accessible personnelle, qui offre encore de nombreux avantages. Retrouver la mobilité avec une voiture représente quand même un formidable espoir pour ceux qui ont le plus de mal à se déplacer !

Et pourtant, ça et là, quelques solutions plus « green » commencent à faire leur apparition. Si les services de transports collectifs accessibles aux personnes à mobilité réduite sont encore peu nombreux en France par rapport à nos voisins européens, certains fonctionnent déjà bien et permettent de résoudre le problème du « porte à porte ». En effet, pour une personne qui se déplace en fauteuil roulant, il n’est pas toujours simple de faire le trajet du domicile vers les solutions de transport collectif classiques. Je pense notamment aux habitants de la région parisienne, qui sont par exemple confrontées à un métro parfaitement … inaccessible ! Les transports collectifs accessibles en fauteuil roulant présente donc le grand avantage de prendre en charge les passagers directement à domicile.

Une autre solution tend à se développer, avec l’autopartage dont nous avons déjà parlé sur ce blog. Le principe de fonctionnement est assez simple, car c’est une association qui achète et gère le parc de voitures, tandis que les usagers payent simplement un droit d’usage pour profiter des joies de la voiture uniquement quand ils en ont besoin. L’investissement dans une voiture aménagée handicap (souvent onéreux) est supporté par l’association, et on ne paye que pour son utilisation réelle.

Et vous, avez-vous d’autres idées pour améliorer la mobilité des personnes en situation de handicap en ville ?

Pour en savoir plus sur la semaine européenne de la mobilité, rendez-vous sur le site www.bougezautrement.gouv.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top