skip to Main Content

Test du Peugeot Partner HappyAccess

Voilà bien longtemps que je voulais vous présenter sur ce blog le Peugeot Partner HappyAccess. En effet, cette voiture aménagée pour le transport d’une personne handicapée est un peu la star de la gamme Handynamic. Il faut dire que ce Partner n’est pas dénué de qualités, qui sont unanimement reconnues par toutes les personnes qui ont pu l’essayer. Ce test est ainsi le reflets des impressions de personnes en situation de handicap qui ont déjà parcourus de nombreux kilomètres avec le Partner HappyAccess.

La modularité simplifiée !

Le Peugeot Partner HappyAccess

Commençons tout d’abord par l’aménagement handicap. Celui-ci permet de transporter un passager en fauteuil roulant à l’arrière grâce à un décaissement du plancher de la voiture à l’arrière. L’accès de ce passager se fait à l’aide d’une rampe d’accès manuelle plutôt courte, ce qui se montre pratique en ville. Comme sur toutes les voitures accessibles, le passager à mobilité réduite est maintenu en toute sécurité avec des sangles à enrouleurs pour le fauteuil roulant et une ceinture de sécurité à trois points (ventrale + épaulière). Jusqu’ici, rien d’extraordinaire, mais la suite est intéressante …

Pour les personnes qui ne transportent pas toujours un passager en fauteuil roulant, le Peugeot Partner HappyAccess peut retrouver sa configuration d’origine en cinq places assises et un plancher de coffre plat. Comment est-ce possible ? Cette opération se fait très facilement, en dépliant d’abord les sièges arrière, puis en rabattant la rampe dans le coffre recouvrant ainsi le décaissement. Cela est rendu possible grâce à deux innovations importantes : les ancrages de sièges arrière se replient dans le plancher du véhicule, ne gênant pas l’accès d’une personne en fauteuil roulant, et la rampe d’accès est équipée d’un ingénieux système qui permet de la basculer dans le coffre.

Bien entendu, le passage de l’une à l’autre configuration se fait en moins de temps qu’il n’en faut pour écrire ces quelques lignes … Cette modularité rencontre un franc succès, notamment auprès des familles qui apprécient de retrouver une voiture à la configuration classique, plus pratique pour ranger les courses dans le coffre par exemple.

Un bon confort sur la route …

Le Peugeot Partner est très confortable

Puisqu’une voiture est avant tout faîte pour rouler, qu’en est-il du Peugeot Partner HappyAccess sur la route ? Une fois encore, les éloges sont au rendez-vous ! Comme sur la plupart des véhicule Peugeot, le comportement routier de ce ludospace est très agréable. Il ne vous prendra jamais en défaut, sauf sur la neige sur laquelle nous avons récemment constaté qu’il n’était pas le plus à l’aise !
Ce que j’ai surtout remarqué en prenant le volant du Partner HappyAccess (et je ne suis pas le seul), c’est le silence de fonctionnement. Comme vous pouvez l’imaginer, un véhicule décaissé (plancher rabaissé à l’arrière) est souvent plus bruyant que sa version standard. C’est évidemment le cas pour ce Partner, mais l’élévation du niveau sonore reste très mesurée, et il est tout à fait possible de tenir une conversation avec le passager à mobilité réduite installé à l’arrière sans hausser le ton. Nous allons d’ailleurs prochainement comparer le niveau sonore de nos véhicules accessibles grâce à un instrument de mesure acoustique, et vous donnerons les données chiffrées pour appuyer nos propos.

Au niveau du confort de suspension, nos collègues Olivier et Camille qui ont testé cette voiture à de nombreuses reprises en sont plutôt satisfaits. Les suspensions arrière sont relativement souples, même si le passager en fauteuil roulant se trouve installé au niveau des roues arrière et ressent plus les secousses de la route. Le confort est plutôt bon comparé aux autres ludospaces aménagés handicap.
Camille qui est plutôt grande et installée dans un fauteuil roulant électrique, nous a fait remarquer que la visibilité périphérique est particulièrement bonne dans ce Partner HappyAccess. C’est un paramètre important pour le confort des passagers en situation de handicap. Cette impression de bonne visibilité se fait encore mieux ressentir si vous opter pour l’option toit vitré. L’aménagement HappyAccess est à ce propos l’un des seuls homologués permettant de cumuler décaissement arrière et toit en verre.

Parmi les points négatifs, notons quand même que la profondeur du décaissement est telle qu’il ne reste qu’une quinzaine de centimètres de hauteur de seuil à l’arrière du véhicule. Si cela ne vous gênera pratiquement jamais dans votre conduite au quotidien, il conviendra d’être prudent si vous montez une grosse bordure et de ne pas prendre les dos-d’âne et autres cassis à toute vitesse !

En résumé, ce Peugeot Partner HappyAccess propose de nombreuses qualités pour les familles qui n’ont pas besoin de plus de 4 places assises et une place pour un passager en fauteuil roulant, et qui souhaitent une voiture confortable et modulable.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la fiche détaillée sur handynamic.fr, où vous retrouverez une vidéo, plusieurs visites en 360°, des photos et les caractéristiques techniques détaillées. Notez également que l’aménagement HappyAccess est également disponible sur le Citroën Berlingo.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top