skip to Main Content

Voyage en paraplégie : l’histoire de Matthieu Firmin

L’histoire De Matthieu Firmin : Voyage En Paraplégie

Sur notre blog, les thèmes abordés sont variés, souvent liés au monde de l’automobile accessible mais pas seulement. Nous vous partageons régulièrement des histoires d’hommes et de femmes concerné(e)s par le monde du handicap et qui ont décidé de partager leur histoire, leur expérience ou encore de réaliser un projet avec ou pour des personnes handicapées. C’est pourquoi aujourd’hui nous avons décidé de vous présenter le film réalisé par Matthieu Firmin, qui raconte son « voyage en paraplégie » et qu’il a intitulé « Lève-toi et marche ».

Un documentaire pour illustrer « l’après-accident »

Quand Matthieu Firmin, grand reporter, perd subitement l’usage de ses jambes, il décide de partager son histoire, ses ressentis, ses peurs, ses doutes, ses rencontres en réalisant un film documentaire sur sa « nouvelle vie ». Un moyen pour lui de conjurer le sort, de garder la tête hors de l’eau face à cette épreuve soudaine. Il y a 2 ans, un matin, ce reporter de 39 ans s’est réveillé avec une douleur dans le torse et qui l’a paralysé des pieds jusqu’à la poitrine, sans comprendre ce qu’il était en train de se passer. Une fois les examens effectués le diagnostic tombe, Matthieu a eu un accident vasculaire. Un caillot de sang est venu compressé sa moelle épinière, et après 3 heures d’opération il se réveille paraplégique. Un changement d’état brutal, pas vraiment compréhensible pour ce journaliste qui se pensait en bonne santé. Il appelle d’ailleurs cela une « dinguerie » !
Dans l’esprit de Matthieu, la paraplégie intervient après un accident de la route et il était loin d’imaginer que cela pourrait lui arriver sans même être sorti de chez lui, alors qu’il est un habitué des voyages dans le cadre de son travail. Passé le choc, qui n’a pas duré longtemps pour Matthieu, il décide de se filmer dans sa découverte de ce monde inconnu auparavant, celui de l’hôpital, de la rééducation et du handicap en général.

« Une galère qui se transforme en aventure humaine »

Lors de son hospitalisation, Matthieu rencontre d’autres personnes paraplégiques ou tétraplégiques à la suite d’accident de moto ou de piscine, et qui sont en fauteuil depuis plus ou moins longtemps. L’occasion pour le journaliste de les interroger sur leurs histoires et surtout de nouer des liens d’amitié avec certains d’entre eux. Ne comptez pas sur Matthieu ou ses amis pour pleurer sur leur sort, chacun fait preuve d’optimisme et parle de se reconstruire pour bâtir un nouvel avenir, certes différent de ce qu’ils auraient pu imaginer quelques années auparavant mais avec la certitude de pouvoir être heureux et de découvrir d’autres choses.
Ils ne sont pas les derniers à rire, se charrier ou raconter des blagues, leurs accidents ne leur ont pas fait perdre le sens de l’humour, c’est certain ! Cette bande de copains découvrent de nouvelles activités pour passer le temps en dehors des séances de rééducation, au programme courses de fauteuil roulant, entre autres !
En filmant son quotidien Matthieu veut également montrer tout ce que la paraplégie peut engendrer, au-delà du fauteuil car ce dernier n’est que la partie visible du handicap. C’est sans tabou qu’il évoque la question de satisfaire aux besoins naturels lorsque l’on est paraplégique ou encore de la sexualité. C’est d’ailleurs un grand sujet de conversation lors des échanges avec ses copains !

leve_toi_et_marche

Marcher à nouveau devient son combat

Dès les premiers jours qui suivent son arrivée à l’hôpital, Matthieu n’a qu’une idée en tête, pouvoir remarcher ! Il faut dire qu’avec son travail de reporter, être cloué dans un fauteuil roulant n’est pas compatible. Alors il s’accroche à l’idée de retrouver l’usage de ses jambes. Pour son travail mais pas seulement, marié et papa d’un petit garçon, il veut retrouver son autonomie pour pouvoir partager les mêmes choses qu’avant avec son fils et son épouse.
Et pour cela il enchaine les séances avec les kinés et s’entraine au gymnase pour se muscler et préparer son corps au mieux. Après 120 jours d’hospitalisation, de rééducation et d’efforts, Matthieu remarche (bien qu’il garde quelques séquelles) et peut accompagner son fils à l’école. Ses copains rencontrés à l’hôpital eux ne remarcheront jamais mais la détermination et l’optimisme de chacun qui transparaissent dans ce documentaire formidable nous donne une belle leçon de vie !
Pour visionner le film en intégralité (gratuitement), cliquez ici et sélectionnez la vidéo « Voyage en paraplégie ».

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top