skip to Main Content

Fourrière et place de parking réservées handicap, la solution pour plus de respect ?

Fourrière Et Place De Parking Réservées Handicap, Quelle Solution Pour Davantage De Respect?

Le sujet du stationnement sur les places de parking réservées aux personnes à mobilité réduite revient souvent sur ce blog. Il faut dire que l’actualité nous renvoie chaque jour des exemples de non respect par des usagers de la route peu scrupuleux, qui ne se rendent pas compte que ces places ne sont pas un privilège mais un besoin pour les personnes qui éprouvent quelques difficultés à se déplacer.
Puisque ces places sont souvent occupées par des voitures qui n’ont rien à y faire, la ville de Roubaix dans le Nord a ordonné à ses agents municipaux d’emmener les voitures contrevenantes à la fourrière. Bonne ou mauvaise idée ?

Si le bon sens ne suffit pas, pourquoi ne pas toucher encore plus au porte-monnaie ?

Cette idée peut paraître un peu brutale, car une mise en fourrière est quand même une contrainte non négligeable. Outre l’amande forfaitaire à payer pour non respect des places réservées (135 €), il faut s’acquitter de l’amande de mise en fourrière et des frais de parking qui montent très vite si on ne vient pas chercher la voiture rapidement. Autant dire que cela est dissuasif !

Chez Handynamic, nous nous attristons de voir que la société française ne prend toujours pas en compte la problématique des personnes à mobilité réduite. Chacun dans sa famille, ou parmi ses amis, connait de près ou de loin une personne à mobilité réduite. Ce public n’est pas toujours en fauteuil roulant, le handicap n’est pas toujours visible, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’asseoir sur les règles de bien vivre ensemble.

Il est vraiment dommage de constater que des initiatives comme celle de la mairie de Roubaix soient encore nécessaires pour faire régner le respect des places de parking pour personnes handicapées. Espérons quand même que cette politique un peu agressive engendrera rapidement des effets positifs dans la ville de Roubaix, pour que la mise en fourrière ne deviennent pas une norme mais ne soit qu’un rappel à l’ordre ponctuel et très marquant.
Si le succès de cette démarche est au rendez-vous, les dirigeants politiques feraient bien de s’en inspirer pour en appliquer le principe de façon ponctuelle dans les villes et les lieux où les places de parking réservées sont le moins respectées.

S’il faut montrer un peu les muscles pour faire prendre conscience que le handicap n’est pas un choix, n’hésitons pas !

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top